La Chine pourrait déployer ses troupes à la frontière entre Djibouti et l’Erythrée


Djibouti

La Chine propose ses services dans la résolution du différend frontalier entre Djibouti et l’Erythrée. À la tribune de l’Union africaine vendredi, l’ambassadeur chinois à l’Union africaine a suggéré que la Chine envisage d’envoyer des troupes à la frontière entre les deux pays est-africain.

Un conflit qui a resurgi après que les troupes qatari, en poste depuis un accord de cessez-le-feu en 2010 entre Djibouti et Erythrée, se sont retirées des zones conflictuelles de Doumeira et l’Ile de Doumeira. Lors du sommet de l’Union africaine début juillet, Djibouti a sollicité un arbitrage de l’institution panafricaine et plaidé pour une démarcation de la frontière après une “occupation” qualifiée d’acte de guerre dont il a accusé son voisin érythréen d’acte de guerre

Sur la question de l’arbitrage, Kuang Weilin, le diplomate chinois a souligné que son pays pourrait également aider à la médiation si jamais la demande lui était faite, a-t-il déclaré à Associated Press. Mais cette option risque de ne pas convaincre toutes les parties. L’Erythrée a en effet assuré que le seul médiateur dans la crise restait le Qatar.

La Chine, géant asiatique, étend de plus en plus son rôle militaire dans le monde, en phase avec son offensive diplomatique et économique. Ce mois-ci, notamment, le pays a installé à Djibouti, sa première base militaire à l‘étranger comme l’ont déjà déjà fait la France, les Etats-Unis et le Japon. Environ 400 hommes y sont attendus.

Selon la Chine, cette base n’a que des objectifs logistiques et non de défense. Elle devrait notamment servir pour des missions de lutte contre le piratage, de maintien de la paix et d’aide humanitaire de l’ONU en Afrique et en Asie occidentale.

CAMPAGNE DE BBY À TOUBA – Même le mécanicien en charge du parc automobile de la Présidence est sur le terrain

”Gagner, absolument gagner !” , voilà qui semble être la devise de la coalition Benno Bokk Yakaar à Touba. Rien n’est laissé au hasard et toutes les couches sociales sont mises à contribution. Vendredi après-midi, ce sont les artisans qui ont été engagés dans le combat. Mécaniciens, vulgarisateurs , soudeurs, tôliers…ont ainsi pris part à la caravane qui a sillonné les artères principales de la commune de Mbacké sous la houlette de Pape Ndiaye, mécanicien en charge de la réparation des véhicules de la Présidence. 

Aidé dans la tâche par l’association “Nourôud Darayni-Dépannage gratuit”qui s’active généralement en période de magal, Pape Ndiaye a déroulé un plaidoyer autour de” la nécessité de donner la majorité au Président Macky Sall à l’Assemblée nationale pour, dit-il, lui permettre de poursuivre ses chantiers”. La victoire participera aussi, selon lui, à accélérer le développement de Touba et ainsi aider Serigne Cheikh Abdou Lahad Mbacké Gaïndé à atteindre ses objectifs dans ce sens.

” Nous devons toutefois maintenir cette dynamique de paix et de sérénité et refuser de tomber dans le piège des détracteurs ”, dira Pape Ndiaye. Les mécaniciens venus nombreux prendre part à la caravane remercieront leur leader qui a récemment mis à leur disposition deux véhicules d’environ 23 millions de francs en guise d’appui.

Législatives 2017 : Le comité électoral Benno Bokk Yakaar de Fann-Point E accélère la cadence dans l’unité

Les femmes de la commune de Fann-Point E qui se retrouvent au niveau de quelques cinq associations se disent être en phase avec le chef de l’Etat Macky Sall et se félicitent de la prise en charge de leurs préoccupations par les trois directeurs généraux que sont Papa Maël Diop, Dr Malick Diop et Abdou Karim Fofana. Cela passe par les financements de leurs activités économiques et des emplois pour leurs enfants. Ensuite sur le plan de la santé par exemple, par l’intermédiaire de ces responsables politiques quelques 1100 personnes sont déjà enrôlées dans la Couverture maladie universelle (CMU). Et le processus va se poursuivre, a promis Papa Maël Diop. D’ailleurs pour ces femmes, la 13ème Législature qui va venir avec une écrasante majorité en faveur du président Macky Sall va institutionnaliser davantage la couverture maladie universelle. 
Au cours de la rencontre, le Directeur général des ADS a demandé aux femmes de s’organiser davantage en GIE pour le développement de leurs activités économiques et les jeunes de ficeler de bons projets qui peuvent être concrétisés par l’intermédiaire du ministère de la Jeunesse. Car Pour Papa Maël Diop c’est cela la politique de développement. Il a été remercié par tous les intervenants pour ses appuis sur le plan social sans distinction à Dakar et ailleurs. Pour sa part, Dr Malick Diop a expliqué aux militants la nécessité de donner au chef de l’Etat une majorité écrasante à l’Assemblée nationale. Selon lui, sans cela, Macky Sall ne pourra pas gouverner. Ce qui lui fait dire que c’est l’avenir du Sénégal qui est en jeu. 
Le meeting de la Rue 10 était riche en ambiance avec les prestations  des « Assiko » amenés par les antiquaires de l’Aéroport de Dakar conduits par leur président Lamine Ndiaye, Soda Bousso, Adja Ndickou Thioune et Pape Diouf. Ce dernier a précisé qu’il ne fait pas de la politique mais il apporte son soutien total à  Papa Maël Diop dans toutes ses activités car il le considère comme son père et son mentor. 

Accord de 120 milliards: Le financement du Ter bouclé

Le Sénégal vient de recevoir une importante somme pour la réalisation du projet de Train express régional (TER). Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a signé, hier, un accord de prêt de 120 milliards de francs Cfa avec la Banque africaine de développement (BAD).
120 milliards de francs Cfa, c’est le montant de l’accord de prêt signé, hier, par le Sénégal, représenté par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et la Banque africaine de développement (BAD) représenté par le Directeur général du Bureau régional de développement et de prestation de services par l’Afrique de l’Ouest Janvier Litse. « Avec la signature de cet accord de prêt, j’ai le plaisir d’annoncer que nous venons de boucler le financement d’un des projets phares du PSE, grâce à l’accompagnement de la BAD», s’est réjouit Amadou Ba, soutenant que ce projet vient s’ajouter ainsi aux concours financiers de la BID pour 197  milliards et de la coopération française pour 133milliards.
L’Etat du Sénégal assure sa contrepartie financière pour un montant de 124 milliards. Dans le même sillage, il note qu’avec ce nouveau projet, le Groupe de la BAD vient quasiment d’honorer ses engagements pris lors de la 7ème Réunion du Groupe consultatif, tenue à Paris les 24 et 25 février 2014, pour le financement du gap du Plan d’Actions Prioritaires (PAP) 2014-2018 du Plan Sénégal Emergent(PSE).
« En effet, pour une annonce de 400 milliards de FCFA, votre Groupe a atteint un cumul d’approbations de 473 milliards de FCFA, soit un taux de concrétisation des engagements financiers de 118%, à un an et 6 mois du terme de la première phase quinquennale du PSE », a-t-il soutenu. Non sans souligner, en guise de rappel, que de 1972 à nos jours, le montant cumulé des financements de la BAD au profit du Sénégal s’élève à près de 1 335 milliards de FCFA, pour 97 opérations financées, y compris ce nouveau projet du TER.

Alerte sécurité Sénégal: L’ambassade des Etats-Unis met en garde ses ressortissants

La marche de protestation prévue par l’opposition sénégalaise le 25 juillet prochain à 14 heures à la Place de l’Indépendance, est prise très au sérieux au niveau international
 
. A Dakar, l’ambassade des Etats-Unis exprime ses vives préoccupations à moins de dix jours de la tenue des élections législatives prévues le 30 juillet prochain. Au niveau de la circulation,  il est à craindre des perturbations liées à ces manifestations, avant et pendant le jour du scrutin, a réagi la représentation diplomatique des Usa au Sénégal, dans un note dont copie est parvenue à la rédaction de Seneweb.
La manifestation du 25 juillet, qui se veut pacifique, est susceptible de tourner à la confrontation et à l’émeute. Ainsi, l’ambassade des Etats-Unis recommande à ses ressortissants d’éviter les lieux où se tiennent ces manifestations et de doubler de vigilance quant à leur sécurité aux abords des zones de tension.
Les citoyens américains sont invités à visiter le site du Département d’Etat, pour des précautions d’usage, les alertes voyages et autres informations particulières sur le Sénégal.
Ils peuvent à tout moment prendre contact avec l’ambassade des Usa, sise, Route des Almadies, à Dakar, ou téléphoner au +221 33-879-4000, de 8 heures à  17 heures, et le vendredi de 8 heures à 13 heures.  
En dehors de ces horaires, les citoyens américains peuvent à tout moment téléphoner au numéro d’urgence:  +221 33-879-4444.

LITIGE AUTOUR DU TERRAIN DE CASTORS : Macky Sall exproprie le promoteur

Macky Sall l’avait promis, il l’a fait! Les jeunes de Castors et des quartiers environnants sont aux anges. Pour ceux qui ne le savaient pas, leur fameux terrain de football avait été morcelé avant qu’une partie ne soit cédée à un promoteur. Ce, contre l’avis des populations de Castors qui avaient interpellé le Président de la République.
Eh bien, Macky Sall a réglé le problème en donnant des instructions fermes au ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.
Et Amadou Ba n’a pas perdu de temps puisque l’Etat à tout simplement exproprié le promoteur avant de redonner le terrain aux populations de Castors dont les représentants ont été reçus par le ministre des Finances avant- hier. En plus de la restitution, l’Etat compte aménager le site, notamment en y mettant du gazon de dernière génération. Reste à savoir comment les ‘’khalifistes’’ vont apprécier les actes posés par l’Etat.

LÉGISLATIVES – Mamadou Diop Decroix : ” Nos adversaires ne pourront pas tenir face à cette déferlante “

Mamadou Diop Decroix a salué, vendredi, la mobilisation des militants de la coalition gagnante “Wattu Senegaal” dirigée par l’ancien président Abdoulaye Wade, soulignant que leurs adversaires ne pourront pas “tenir le coup” face cette “déferlante”.
 

“Nos amis d’en face savent qu’ils ont juste perdu et ils ne pourront pas tenir le coup”, a-t-il soutenu en marge d’un meeting à Goudiry en présence de plusieurs responsables de cette coalition dont Pape Diop et Mamadou Lamine Diallo.
 
“Une réalité qui est sur toutes les lèvres car tout le monde est en train de commenter nos mobilisations en disant qu’il s’agit d’une déferlante”, a affirmé Decroix, le leader du parti And-Jëf.
 
Selon lui, les mobilisations depuis Dakar jusqu’à Goudiry “sont comme une lame qui est en train de tout ravager sur la route”.
 
Ainsi, il a exprimé “une très grande satisfaction et beaucoup d’espoir pour la victoire au soir du 30 juillet”. Cette confiance, a-t-il poursuivi, est visible du fait que “ces militants sont venus à ce meeting par engagement car personne ne les a transporté jusqu’ici”.
 
A l’en croire “personne ne leur a remis de l’argent, mais ils sont venus par leur propre détermination, leur engagement et leur mobilisation”. Il a soutenu qu’ils sont tous acquis à leur cause et voteront pour la coalition gagnante “Wattu Senegaal”.
 
Les autres leaders présents à ce meeting ainsi que la tête de liste de la coalition gagnante “Wattu Senegaal” à Goudiry, Dougoutigui Fadiga, ont tous soutenu que la victoire est dans leur camp au soir du 30 juillet.

MBOUR : Journée de prières pour les victimes du drame de Demba Diop

Une journée de prières et de recueillement a été organisée vendredi par les dirigeants du Stade de Mbour, à la mémoire des victimes du drame survenu samedi dernier lors de la finale de la coupe de la ligue qui a fait huit morts et plusieurs dizaines de blessés au stade Demba Diop à Dakar, a constaté l’APS.

Dès les premières heures de la matinée, les populations se sont donnés rendez-vous à la grande mosquée de la capitale de la Petite Côte en construction pour une séance de récital du Coran en présence d’une délégation de l’Union sportive de Gorée conduite par son vice-président, Habib Fall.

Le président du Stade de Mbour, Saliou Samb, a réitéré son appel au calme et à la sérénité, en demandant aux Mbourois, “meurtris” par cette tragédie, d’être à la hauteur de l’épreuve et de pardonner.

Il a invité les uns et les autres à “souffrir dans la dignité, la générosité et la responsabilité” et à “ne point répondre aux provocations, d’où qu’elles puissent venir, et de continuer à prier pour les morts, mais aussi pour les blessés (…)”. 

Après cette journée de recueillement et de prières, une marche silencieuse est prévue samedi aux environs de 17 h, heure à laquelle avait débuté la finale entre l’Union sportive de Ouakam et le Stade de Mbour.

La procession partira du stade municipal, situé sur l’avenue Demba Diop, entre les quartiers Thiocé-Ouest et 11 novembre, jusqu’au stade Caroline Faye.

FRANCE – Affaire Adama Traoré : Un an après, la famille continue de réclamer la vérité

« Justice pour Adama ». Ce slogan orne depuis un an les tee-shirts, les pancartes, les affiches à Beaumont-sur-Oise. Car depuis le 19 juillet 2016, on ne sait toujours pas ce qui a provoqué le décès de ce jeune homme de 24 ans.

Au centre des interrogations, une technique utilisée par les gendarmes, celle du plaquage ventral. Elle consiste à maintenir une personne ventre au sol en utilisant plusieurs moyens de pression. Une technique considérée comme dangereuse, car pouvant provoquer une asphyxie.

Est-ce cela qui a provoqué la mort d’Adama Traoré ? Quatre expertises médicales ont été réalisées pour répondre à cette question. Et leur interprétation est au cœur d’une guerre entre le procureur de l’époque et la famille d’Adama Traoré.

Pour le parquet, le jeune homme est mort à la suite d’un malaise. Les proches dénoncent, eux, une bavure.

Depuis, l’enquête a été dépaysée. Le procureur dessaisi de l’affaire et trois nouveaux juges d’instruction nommés. Mais à ce jour, aucun des gendarmes n’a été entendu et il n’y a eu aucune mise en examen.

LÉGISLATIVES : Manko Taxawu Sénégal veut “des députés défenseurs des ressources pétrolières et gazières”

La tête de liste départementale de la coalition “Manko Taxawu Sénégal”, Dr Abdoulaye Ndoye, a invité, vendredi, les Saint-Louisiens à élire des députés soucieux de défendre les ressources pétrolières et gazières découvertes au large du Sénégal, vers Saint-Louis.

“Le Sénégal a aujourd’hui besoin de députés crédibles et patriotes, soucieux de défendre les ressources pétrolières et gazières” a indiqué le Dr Ndoye qui conduisait une caravane dans les différents quartiers de Saint-Louis.

Le Dr Ndoye qui était en compagnie de l’ancien maire de Saint-Louis, Cheikh Bamba Dièye, a souligné que la campagne électorale demande “une démarche méthodique, de proximité, de porte-à-porte, loin des scènes folkloriques, pour mener une réflexion et être en phase avec les populations”.
 
Le Dr Abdoulaye Ndoye, a aussi demandé aux Saint-Louisiens, de voter massivement, afin que la tête de liste nationale de sa coalition, Khalifa Ababacar Sall, “injustement mis en prison, recouvre la liberté au soir du 30 juillet”.