Trafic de drogue : Le musicien « trafiquant de drogue » de luxe risque 12 ans de travaux forcés

XALIMANEWS : Se présentant comme un musicien, David Dieng risque de passer derrière les barreaux pour une douzaine d’années. Pour cause, inconnu des fichiers, et inventant des histoires dont aucune ne tient la route, David a comparu pour trafic de drogue, blanchiment de capitaux, faux et usage de faux dans un document administratif. Un personnage atypique, voilà ce qu’on est tenté de dire du sieur David Dieng qui se dit artiste-musicien, donne des noms de parents qui n’existent pas, se crée une épouse qui le dément et bricole un environnement musical qu’il est quasi-impossible à vérifier. Voilà ce qu’incarne David Dieng, poursuivi pour faux et usage de faux, trafic de drogue et blanchiment d’argent. D’ailleurs avant sa chute, il en a fait voir de toutes les couleurs aux enquêteurs de la Section de recherche de la Gendarmerie. C’était en 2015, raconte nos confrères de l’Observateur. Ayant appris qu’un individu de nationalité Nigériane, du nom de David Dieng, également appelé Pablo Didier Alias Dji animait un réseau de trafic de cocaïne en utilisant des véhicules de luxe pour effectuer ses livraisons dans le secteur de Ngor et Almadies, ils l’ont localisé le 28 février 2015, à la boulangerie « Brioche Dorée » de Ngor. Au volant du véhicule de type Ford Fusion immatriculé DK 2521 AX. Il livrait de la drogue à un client. Malgré les sommations des gendarmes, il s’échappe. Ce, après une course-poursuite au cours de laquelle, il abandonnait ledit véhicule pour s’enfuir à bord d’une autre de marque Toyota. Au passage, il blesse un gendarme. Localisé le 2 mars 2015, il est arrêté à la cité Claudel après avoir heurté un mur ainsi que le véhicule de patrouille des gendarmes. Mais au finish, il a fini par tomber dans les filets des forces de l’ordre. Le délibéré est renvoyé au 7 août prochain.

 

Source : xalimasn.com