Le parquet enquête sur « des dizaines de milliards » détournés en Côte d’Ivoire

« Il s’agit de plusieurs milliards (…) de dizaines de milliards », a assuré le procureur lors d’une conférence de presse soulignant que les procédures visent « un magistrat, des directeurs financiers, des élus, un administrateur civil, d’anciens directeurs généraux d’entreprises privées et publiques et de sages-femmes ».

Le magistrat a toutefois refusé de donner les noms des personnes ou des entreprises impliquées, soulignant qu’elles étaient protégées par le secret de l’instruction.

Les faits « reprochés aux personnes mises en cause (…) s’articulent autour de la corruption de l’abus de fonction, de détournements des deniers publics et privés, d’enrichissement illicite et de blanchiment des capitaux », a-t-il précisé.

Début août dans une affaire très médiatique, Noël Akossi Bendjo, le maire du Plateau, le quartier administratif et des affaires d’Abidjan, avait été révoqué de ses fonctions par le gouvernement, accusé de « graves déviations » dans le maniement des fonds communaux, des faux en écritures publiques et des détournements de fonds portant sur plusieurs millions d’euros, selon l’annonce du porte-parole du gouvernement Sidi Touré.

Le procureur a refusé de confirmer si M. Bendjo faisait partie des procédures. Celui-ci s’est affirmé victime d’une action politique alors que son parti a quitté la coalition au pouvoir.

Le président Alassane Ouattara avait assuré que la lutte contre la corruption serait une des priorités de son mandat mais celle-ci reste très importante.

Dans un rapport confidentiel en juillet, l’Union européenne avait estimé que la population ivoirienne « tolère d’autant moins les largesses financières dont bénéficient les cercles du pouvoir », « une +classe dirigeante+ dont l’enrichissement ces dernières années est parfois spectaculaire », selon le rapport.

Avec AFP

voir l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.