Accident à Koumpentoum: Trois morts et des blessés

XALIMANEWS : Trois morts sur le coup et trois blessés. C’est le bilan enregistré, ce mardi, dans un accident. Selon Radio Sénégal, qui donne l’information, repris par Seneweb, un bus malien en provenance de Tambacounda pour Dakar, est entré en collision avec un véhicule sept places en provenance de Kaolack vers Tamba.Le choc s’est produit à sept kilomètres de Koumpentoum (région de Tambacounda). Et, les passagers du véhicule sept places ont payé le lourd tribut. A l’origine de l’accident, signale le correspondant de Radio Sénégal, le bus malien voulait éviter un camion en stationnement et est tombé sur le véhicule sept places. Les sapeurs-pompiers ont déposé les corps au niveau de la structure sanitaire de Koumpentoum.

 

Source : xalimasn.com

Usa : Un jeune sportif sénégalais meurt noyé à New York

XALIMANEWS : Un jeune sportif de 17 ans, d’origine sénégalaise a disparu dans les eaux près de Rockaway Beach, un quartier de la ville de New York. La victime s’appelle Lamine Sarr. Il étudiait à la Channel View School of Research et était un féru de musique et de basketball. Le service de police de la ville de New York (NYPD) a révélé que les faits se sont produits près de Beach 86th St. vers 17 heures le samedi, 15 septembre. Après d’âpres recherches infructueuses, la police a suspendu les recherches à 18h 20, le même jour. La police a déclaré que la recherche était passée d’une mission de sauvetage à une opération de récupération. On ne sait pas combien de temps les équipes vont chercher dans les eaux. Il est ressorti que l’adolescent de 17 ans était avec deux autres nageurs au moment du drame. Vu qu’il a été le seul à s’être noyé, les autorités ont émis des soupçons. « Elles ne s’expliquent pas comment ont fait les autres nageurs, pour se tirer d’affaire sans s’être blessés », s’interrogent les enquêteurs. Des informations recueillies par la police ont permis de cerner la personnalité de la victime. Ses amis l’ont décrit comme étant aimé de tous. « Il ne ferait de mal à personnes et il n’intimiderait personne. Il était toujours positif, drôle, ami de tout le monde », a déclaré Ezra Cummings, une amie de L. Sarr. « C’était une personne incroyable. Il ne méritait pas ça », a témoigné un autre ami, en larmes, selon nos confrères de Pressafrik.

 

Source : xalimasn.com

Son KA RIM avec une ennuyeuse équation, qui va la résoudre au bout du compte ? (Par Madère Fall)

XALIMANEWS :Le chroniqueur, Madère Fall est largement sur le « Mortal Kombat » entre le président Macky contre « son père » Abdoulaye Wade. M. Fall n’a pas manqué de fusiller « Kor Marième » et en même dénonce que Wade veuille nous imposer son fils biologique de force. En grosso modo, il n’a pas manqué de fusiller Wade et ses deux fils, biologique et spirituel. Voici, in extenso le contenu du message :« Entre le président Macky Sall et le secrétaire général du PDS, maître Abdoulaye Wade, la guerre ne fait que commencer. Un combat dont le cas rime -(KA RIM) à une affaire de forcing…. L’affrontement s’annonce rude, mais la fin ne surprendrait aucun sénégalais …. Le président Macky n’a jamais perdu aucun combat, ni devant un adversaire politique, ni devant le peuple ! Il maquille ses intentions, actionne les leviers institutionnels pour affaiblir, tyranniser et piétiner ses adversaires. L’homme est sadique. Il gouverne par la force et la terreur ! Il n’écoute personne, il négocie avec personne. Tout ce qui est contraire à sa volonté constitue un délit au Sénégal ! Le président Sall est connu pour ses reniements et ses mensonges répétés, son protagoniste est réputé un vaillant guerrier et un génie dans la stratégie politicienne. Il est le maître incontesté de l’arène politique depuis des décennies….Le Sénégal lui doit reconnaissance ! Il a fait bouger le pays d’un point à un autre ! Le seul combat que maître Abdoulaye Wade ait réellement perdu dans sa vie, c’est celui de… 2012, celui qui consacre la victoire de la démocratie et du peuple. Le ras le bol des sénégalais confrontés aux laxisme et à l’arrogance des autorités de l’époque ont fini par lui faire perdre 12 ans de pouvoir, malgré ses nombreuses réalisations encore palpables et visibles . Malheureusement, cette défaite, cette belle victoire n’ont profité qu’à celui qui nous terrorise de nos jours, bien sûr et à quelques opportunistes, feints calculateurs, connus pour leurs sens élevés des calculs égoïstes et l’art de « moucheter »… sont ces gens là, qui s’activent pour la plupart à côté des candidats « yi momer vent » pour emprunter la chanson de l’artiste. En réalité, rien dans la trajectoire académique, encore moins politique de l’homme Macky Sall ne le prédestinait à cette station suprême ! Il a toujours été nommé par le père des Libéraux sénégalais … « All made by Wade » Oui le père du candidat muet, le candidat sourd, le candidat aphone , le candidat fictif, est dans la perspective d’un combat qui n’est plus le sien ! La démocratie ce n’est pas une affaire de papa à son fils ou de fils à papa ! Quand papa se bat toujours pour le compte du fils, ce n’est plus une affaire du peuple mais celle d’une famille ! Maître Wade cherche t-il finalement à se venger contre les sénégalais en voulant nous imposer par la force, un fils interdit de se montrer publiquement ou d’échanger avec ses compatriotes qui doivent le parrainer et le cas échéant le porter au pouvoir ? Un prisonnier en exil n’est pas présidentiable ! Soyons sérieux ! Même avec une amnistie, l’argent du Sénégal reste l’argent du Sénégal ! Nous en avons marre de la gestion familiale de la république ! Tous pareils ! Madere Fall »

 

Source : xalimasn.com

Supposée ralliement de Gadio à l’APR : Le Mpcl dément Cheikh Oumar Anne

XALIMANEWS : Les militants et responsables du Mpcl ont tenues une assemblée générale hier au cours de laquelle ils se sont insurgés contre les propos tenus par Cheikh Oumar Anne. Papa Larou Mar et ses camarades, très remontés contre le Dg du Coud, se demande depuis quand Cheikh Omar Anne est<< le porte-parole>> de leur parti pour qu’il se permette certaines déclarations dans les medias. <<Ou est-ce que Dr Gadio et son mouvement ont donné leur position sur la présidentielle ?>>, s’interroge-t-il.<<c’est nous même qui annoncerons aux sénégalais et à nos amis panafricains à travers le continent et la diaspora notre position le moment venu>>,tranche-t-il. Le Mpcl n’a pas besoin de sortie comme celle de Sieur Anne qui <<sabote plus qu’il ne construit>>.Papa Larou Mar et Cie estiment que la sortie du Dg du Coud ne dit pas la vérité au sénégalais, il n’a qu’à régler d’abord ses problèmes au Podor. Contrairement à ce qu’il dit du parti, le Mpcl ne cherche pas à faire un ralliement à l’image des spécialistes de la politique du ventre .Nous attendons notre leader Cheikh Tidiane Gadio avec patience. » Lance-t-il dans les colonnes de l’As

 

Source : xalimasn.com

Le livre-vision « Solutions » de Sonko déjà décortiqué par les internautes

XALIMANEWS : 72h après son lancement en grande pompe le livre-vision « Solutions » de Sonko, continue de susciter moult réactions surtout dans la toile. C’est ainsi une internaute revient sur l’avant-propos des « Solutions » de Sonko sur le réseau social. Voici, in extenso le contenu du message : « Bonjour à tous Comme promis, j’essaierai de vous faire une fiche de lecture de chaque chapitre du livre en le relatant le plus fidèlement possible. Mes critiques et remarques je les garderai pour moi même afin de ne pas fausser votre perception ou votre lecture qui peut différer d’une personne à une autre. Fiche n•1: Avant-proposCe livre parle des vrais problèmes du Sénégal et des Solutions pour le Salut national. Partant du constat général du statut catastrophique de l’Afrique en général et du Sénégal en particulier, deux catégories de sénégalais se distinguent; – les pessimistes irréfragables partisans de la thèse « Afrique continent maudit » – Les optimistes insouciants partisans du Sénégal est un pays béni de Dieu où tout va super bien. Comme ils n’ont ni tout à fait tort ou raison, notre pays se doit de trouver sa place dans cette planète mondialisée. Son message: Y croire Sa promesse: Travail et ingéniosité en constituent les clés. Pour cela, il faut du: 1- Patriotisme surtout économique différent du chauvinisme et du nationalisme étroit. 2- Travail: rebâtir un Sénégal de travail 3-Ethique: concilier l’intérêt individuel avec celui général. Du coup sa vision qui structure son offre politique se déclinera sur trois (3) axes: * mettre fin à l’entrepreneuriat et à la marchandisation politique. * Expérimenter de nouvelles voies de développement économique et social en inventant une nouvelle gouvernance. * Redéfinir le contrat social parce que la société se délite lentement et sûrement. C’est ainsi que suite à ces constats alarmants, c’est à nous de briser ce cycle d’échecs et de déceptions car les SOLUTIONS sont bien en nous. Maintenant ! F.M.Diop

 

Source : xalimasn.com

APR Mbour : Aby Ndiaye, arrêtée pour vol de Cartes d’identité biométrique, abandonnée par ses camarades apéristes

XALIMANEWS : les choses se compliquent pour Aby Ndiaye, responsable APR dans la commune de Mbour. Accusée d’avoir volé des cartes d’identité biométrique, elle est arrêtée par les éléments du commissariat central de Mbour. Aby a été placé sous mandat de dépôt hier, par le procureur de la république après avoir bénéficié d’un retour de parquet vendredi dernier. Elle est abandonnée à son propre sort dans la cave du tribunal de Mbour où elle n’a reçu aucun soutien de ses camarades apéristes. Au contraire, ces derniers ont rivalisé de déclarations pour se démarquer de la masse. Aby Ndiaye sera jugée ce vendredi 21 septembre, informe l’ Obs

 

Source : xalimasn.com

Départ d’Alioune Sarr du Cng : Les lutteurs bandent les muscles

XALIMANEWS : Le Collectif des lutteurs remet ça ! Son président d’honneur, Boy Kaïré, annonce que lui et ses camarades exigent toujours le départ d’Alioune Sarr du Comité national de gestion (Cng) de la lutte dont le mandat expire le 31 octobre prochain. Une rencontre est prévue demain au centre aéré de la Bceao pour exposer l’ensemble des doléances des lutteurs. « Au cours de cette rencontre, nous allons discuter de notre plan d’actions et de la manière dont nous comptons le dérouler. Nous allons replonger dans la lutte pour obtenir gain de cause », a-t-il confié au journal Le Quotidien.

 

Source : xalimasn.com

UGB – Enquête sur la mort de Fallou Sène : L’ultimatum des étudiants

Les étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis sont déterminés à aller jusqu’au bout pour que justice soit rendue pour Fallou Séne décédé au mois de mai dernier suite à des affrontements entre Forces de l’ordre et étudiants. Dans un communiqué, la Coordination des étudiants de Saint-Louis, qui constate une léthargie dans ce dossier, menace d’employer «tous les moyens d’action nécessaires pour que le droit soit dit».
Le mouvement de grève à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Ugb) risque de reprendre dès le mois d’octobre, si le dossier de Mouhamadou Fallou Séne n’évolue pas. C’est en substance l’avertissement lancé par la Coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl). Dans un communiqué, les membres de cette organisation constatent avec regret que 4 mois après le décès de leur camarade «aucun acte concret qui tendrait à rassurer la communauté estudiantine n’a été posé par les pouvoirs publics». Dans son document, la Cesl condamne «la léthargie notoire et manifeste constatée dans ce dossier». Renouvelant ainsi leur engagement et détermination à continuer le combat pour la justice et la dignité, les étudiants de l’Ugb promettent d’employer «tous les moyens d’action nécessaires en octobre afin que le droit soit dit sur l’affaire Fallou Sène d’une part et d’autre part à veiller au respect des engagements pris». S’agissant de ce dernier point, la Cesl dit prendre acte du communiqué du Conseil des ministres du 12 septembre dernier et «dans lequel le président de la République exhorte le Premier ministre à suivre l’application effective des engagements pris à l’endroit des étudiants». Pour rappel, Mouhamadou Fallou Sène est décédé lors des affrontements entre étudiants et Forces de l’ordre au mois de mai dernier au campus social de l’Ugb. Une situation qui avait paralysé l’enseignement supérieur public sénégalais avec des grèves dans presque tous les campus. Les étudiants de l’Ugb, qui ont repris le chemin des amphis après des assurances de la part des autorités que justice sera rendue, risquent de déterrer la hache de guerre. Parce que jusque-là, le dossier transmis au Parquet de Dakar n’a connu aucune évolution. Malgré les assurances des autorités.
dkane@lequotidien.sn

source ; https://www.lequotidien.sn/